Table of Contents Table of Contents
Previous Page  8 / 24 Next Page
Information
Show Menu
Previous Page 8 / 24 Next Page
Page Background

Le 15

e

jour du mois

mensuel de l’Université de Liège

253

avril 2016

www.ulg.ac.be/le15jour

8

omni

sciences

La difficulté de communiquer est un problème

majeur chez les personnes souffrant d’autisme.

Pour aider ces patients, l’équipe du Pr Christelle

Maillart a collaboré à la mise au point d’une plate-

forme spécifique, grâce aux technologies nouvelles

.

D

epuis trois ans,

le pro-

jet “Platform for Autism and

Therapist Help” (PATH) est mis

sur pied dans le cadre d’un par-

tenariat entre les universités

et les entreprises privées, sous l’impulsion de la

Région wallonne. L’unité de logopédie clinique

du Pr Christelle Maillart participe entre autres

partenaires* à cette réalisation d’envergure. «

Nous

avons conçu, tous ensemble, en fonction de nos

spécialisations respectives, différentes applications

dédiées à la prise en charge logopédique des troubles

du spectre de l’autisme

, explique-t-elle.

Les applica-

tions sont également disponibles sur tablette tactile

pour le patient

. »

Le but est donc de rendre les tableaux de commu-

nication, déjà utilisés dans le trouble du spectre de

l’autisme, faciles d’accès, interactifs, progressifs et

plus individualisés. «

Ces tableaux comportent des

pictogrammes, des images que la personne souffrant

d’autisme peut pointer. Le mot correspondant à

l’image est alors émis par synthèse vocale

, précise

Orianne Dor, logopède à l’ULg, qui a participé à

l’élaboration de cette plateforme.

Par ailleurs, en

plus de ces tableaux, nous avons prévu une inte-

raction à distance entre le patient et le logopède

qui peut se connecter à la plateforme, adapter un

tableau de communication à son patient, ce qui

rend l’outil plus individualisé. Nous mettons ainsi

la technologie au service de la communication aug-

mentée et alternative, ce qui vise à améliorer une

parole qui serait présente mais peu intelligible, ou

qui serait absente en la remplaçant par des moyens

alternatifs…

»

Ce type de programme n’est pas le premier du

genre : «

Mais la plupart sont en anglais. Il fallait

donc développer l’offre en français et, surtout, nous

voulions accentuer l’aspect personnalisé de l’outil,

avec la possibilité d’intégrer des photos de membres

de la famille du patient, d’animaux domestiques lui

appartenant, etc. L’important était aussi de confier la

réflexion sur les besoins des patients à des profession-

nels. Cette plateforme se veut en outre progressive,

capable d’être adaptée selon le niveau de compréhen-

sion et de production, allant d’un simple mot à une

phrase complexe

», enchaîne Christelle Maillart.

La dimension collaborative est accentuée. «

Par

exemple, à travers les “chats” entre les parents ou

les proches du patient et les thérapeutes. Nous nous

sommes basés à la fois sur les besoins et demandes

émis par chacune des parties et sur ce qui existait

déjà

», conclut Orianne Dor.

La plateforme a été testée avec succès sur quelques

patients ; elle est aujourd’hui en cours de validation

sur le plan scientifique, afin de voir si les bénéfices

qu’elle apporte sur la capacité à communiquer sont

supérieurs à ceux d’une thérapie traditionnelle. Les

résultats sont attendus pour l’automne prochain.

Aujourd’hui, la plateforme est utilisée avec les

enfants, mais elle peut aisément être transposée

aux adultes et même à des patients atteints d’autres

troubles de la communication.

Carine Maillard

* La société Acapela, qui travaille sur des projets de

synthèse vocale, est le promoteur du projet. Elle collabore

avec les sociétés Multitel (centre de recherche en télécom,

traitement du signal et de l’image), TripTyk (spécialisée

dans la création graphique), ainsi qu’avec le laboratoire de

phonétique de l’UMons et l’unité de logopédie clinique du

Pr Christelle Maillart de l’ULg.

Informations sur

http://recherche-technologie.wallonie.be

Autisme

favoriserlacommunication

Kinésithérapie

Thérapie

manuelle :

succès

etexcellence