Avril 2016 /253

OUFTI-1 en orbite

Première belge : le 22 avril aura lieu le lancement du nano-satellite

Mardi 15 mars : au Centre européen de recherche et technologie (Estec) à Noordwijck aux Pays-Bas, le nano-stellite “Orbital Utility for Telecommunication Innovations” (OUFTI-1) a été intégré dans le P-POD, dernière étape avant le départ au centre spatial de Kourou en Guyane. Ce bijou de technologie basé sur le standard Cubesat a été conçu et fabriqué par les étudiants de l’Institut Montefiore (faculté des Sciences appliquées), sous le regard attentif des

OuftiPrs Gaetan Kerschen et Jacques Verly. Si les prévisions sont respectées, il sera lancé en orbite par une mission Soyouz, le vendredi 22 avril à 23h02 (heure belge). C’est une première en Belgique.

Réalisé avec le soutien du Service public belge de programmation de la politique scientifique (Belspo), OUFTI-1 a pour mission d’améliorer les contacts entre radioamateurs en relayant des communications numériques de haute qualité. La communauté mondiale des radioamateurs attend beaucoup de cette expérimentation, avec transmission simultanée de la voix et des données numériques (GPS, fichiers, etc.), avec routage et roaming au niveau mondial, y compris via internet. D’ores et déjà, l’Institut Montefiore s’est équipé d’une station de réception des signaux de satellites ad hoc et a mis en place un équipement pour établir des liaisons via le protocole D-Star.

Première dimension de cette réalisation unique dans notre pays : construire un engin spatial miniature – soit un cube d’1 kg de masse, d’1 l de capacité et d’1 w de puissance – par des étudiants. Deuxième dimension : son identité universitaire et liégeoise. L’apprentissage des systèmes spatiaux a nécessité la coopération entre ingénieurs civils (ULg et UCL) et industriels (Institut Gramme/Helmo, service électronique de HEPL/Rennequin Sualem-Isil, HEPL/Rennequin Sualem-Inpres).

Durant six ans, des travaux de fin d’études et des thèses de doctorat ont été nécessaires afin de miniaturiser et d’améliorer des composants efficaces qui résistent aux rigueurs de l’environnement spatial (différences de températures, flux de radiations) après ceux du lancement (chocs, vibrations). Nul doute que tous les participants à l’aventure – dont plusieurs auront fait le déplacement en Guyane – auront les yeux rivés vers le ciel le vendredi 22 avril.


Soirée Oufti-1

L’université de Liège propose une soirée spéciale “Oufti-”1 avec les acteurs du projet, étudiants, académiques et industriels.
Au programme : des panels de discussion, des témoignages des étudiants ingénieurs, des films, des directs avec Kourou… et la retransmission en direct du lancement (sauf imprévu).

Le vendredi 22 avril à partir de 20h30, à la salle Lambert Noppius, complexe Opéra, place de la République française, 4000 Liège.

Toutes les informations sur le projet Oufti-1, le lancement et la soirée sur www.oufti-1.be
(Inscription gratuite - réservation indispensable).

 

Patricia Janssens
Photo : ESA
Imprimer | printer PDF | printer Envoi par Courriel |
|
Egalement dans le n°261
Une infographie fait le point à l'ULg
L'apparition de la vie
L’ULg et le CHU signent un accord avec Janssen Pharmaceutica
Transition à Gembloux : avec vous?
Une jeune spin-off de l'ULg
Semaine internationale du cerveau
Actualité
Actu

A partir du 31 janvier, le Pr Thierry Doré (AgroParisTech) donnera un cycle de leçons.