March 2017 /262

BloqueBooster

Du 3 au 7 avril, un encadrement sur mesure pendant la bloque

« Après chaque examen, je déplace mon cours de la pile «à étudier» vers la pile «à étudier». » Si la formule, lâchée sur un célèbre groupe Facebook accueillant les confidences officieuses de notre communauté universitaire, prête à sourire, elle pourrait traduire le désespoir de certains étudiants volontaires qui, faute d’avoir su prendre le bon départ, voient défiler leur toute première session comme une succession de penaltys ratés. « Un de mes plus gros problèmes en cette session ? Je mets le réveil à 7h et n’arrive pas à me lever avant 9h », lâche un de ses condisciples, au mitan de janvier. Périodes-clés de l’année académique, la bloque et les examens sont perçus à des degrés de difficultés très divers… plus particulièrement par les étudiants de bloc 1.

COUP DE POUCE

Des solutions existent toutefois pour ceux qui, lorsque les échéances se précisent, se montrent désireux d’acquérir activement de bonnes méthodes de travail et souhaitent être accompagnés dans ce sens. Une initiative privée (déclinaison d’un concept existant déjà à Bruxelles, Namur et Louvain-la-Neuve) était apparue à la fin du mois de décembre 2015 en Cité ardente, qui propose toujours à l’heure actuelle un programme collectif de révision encadrée sur plusieurs jours. Au menu : aides individualisées d’enseignants, confiscation de téléphones, sport sur le temps de midi et coaching psychologique sur les méthodes de travail. Mais le coût de la formule (450 euros pour les 5 jours) demeure rédhibitoire pour la plupart des étudiants.

Depuis trois ans, l’ULg a également mis en place une semaine de bloque encadrée destinée prioritairement aux étudiants de bloc 1. Grâce à l’accompagnement des conseillers du service Guidance études et du service Qualité de vie des étudiants, BloqueBooster leur donne une possibilité d’être soutenus au niveau des méthodes de travail et face au stress. Ainsi, du 3 au 7 avril, 180 places sont ouvertes à ceux qui sont prêts à travailler cinq jours en vue d’acquérir le bon rythme et de s’installer sur les rails d’une autonomie (r)assurée. Mais il ne s’agit pas non plus de les prendre par la main. « Cela répond à une habitude des étudiants qui aiment étudier ensemble dans les bibliothèques et voir les autres travailler, ainsi qu’à ceux qui sont demandeurs d’un cadre», explique Dominique Duchâteau, conseillère pédagogique au service Guidance études. BloqueBooster s’articule autour de quatre axes : travail dans un lieu studieux surveillé, calme et agréable (une table spacieuse par étudiant) ; coaching méthode de travail et gestion du stress ; activités de relaxation et sportives ; restauration équilibrée comprise dans les 50 euros de participation aux frais, tout compris.

MENS SANA IN CORPORE SANO

Regroupés par filières d’études dans le bâtiment de la rue Louvrex, les participants seront tenus d’arriver et de repartir dans une fourchette horaire imposée, pourront alterner séances de détente (relaxation, posture, etc.) durant la pause de midi et activités sportives d’intensité modérée en fin de journée. Bref, tout est mis en œuvre pour que, de ce phalanstère, sortent des parangons d’étudiants studieux et équilibrés.

* http://www.ulg.ac.be/bloquebooster

Fabrice Terlonge
Imprimer | printer PDF | printer Envoi par Courriel |
|
Egalement dans le n°262
Un voyage de mille lieues
Du 3 au 7 avril, un encadrement sur mesure pendant la bloque
Nouveau plan de signalisation au Sart-Tilman
Deux catalogues de matériel du cabinet d’anatomie sont conservés au CHST
L’ULg se construit avec les étudiants
Actualité
Actu

Au travers d'un débat avec des chercheurs et d'une conférence de José Bové, l'ULg s'associe à ce festival qui se pose la question de la transition agricole à Liège et ailleurs.