Mars 2017 /262

Décryptage

Du 28 mars au 9 mai, un cycle de conférences abordera l’actualité internationale. Plusieurs chercheurs apporteront leur éclairage sur des thématiques telles que l’islamisme, le renseignement belge ou encore la politique Trump. Une approche interdisciplinaire pour comprendre les réalités qui nourrissent nos médias.

HamersJeremy“Crise migratoire”, “radicalisation des jeunes”, “propagande et réseaux sociaux” : autant de titres placés régulièrement en “une” de nos journaux. Parce qu’ils sont devenus de véritables poncifs de la couverture médiatique, il est plus nécessaire que jamais d’en interroger les présupposés. Or, comme l’explique Jeremy Hamers, titulaire du cours de “Questions d’actualité” (département des arts et sciences de la communication), « le meilleur moyen de déconstruire l’a priori de l’idée de crise, c’est d’analyser les discours et les images qui le répandent. » Et de poursuivre : « Certains médias font appel à des experts… qui ne disposent que d’une ou deux minutes pour s’exprimer. L’université peut, heureusement, se donner un temps de réflexion plus long afin d’interroger de façon critique et interdisciplinaire les ingrédients de la construction médiatique de l’actualité, par exemple la prétendue nouveauté de la communication de Daech. »

TERRORISME ET MÉDIAS

Si les liens complexes entre terrorisme et médias se sont intensifiés avec l’utilisation des réseaux sociaux, ils sont devenus essentiels dès les années 1970. En effet, à partir de cette période charnière, l’action terroriste est pensée comme un événement médiatique. « Les groupes terroristes des années 1970 élaboraient et orientaient déjà leurs actions selon une mise en scène réglée de façon très précise afin de jouir d’une grande visibilité médiatique. Certaines actions avaient lieu à l’heure des journaux télévisés », observe Jérémy Hamers. C’est également à cette époque que les terroristes se livrent pour la première fois à la production systématique de leurs propres images à destination des médias. Depuis, cette stratégie d’autoproduction et de mise en scène n’a cessé de s’amplifier pour atteindre son paroxysme avec l’État islamique. « Daech a fait la démonstration d’une communication extrêmement maîtrisée à travers la production d’images et de vidéos qui répondent à des standards très professionnels et qui, grâce à internet et à leurs propres organes médiatiques, se passent désormais des caisses de résonnance traditionnelles. Pour autant, elles ne relèvent plus de la production amateur. Leur esthétique ne diffère guère de celle de certaines productions hollywoodiennes. Passé ce constat, il s’agit donc de les analyser pour en déconstruire la logique propre », poursuit Jeremy Hamers.

DÉCONSTRUIRE PAR L’ANALYSE

Le cycle de conférences qui est ouvert à l’ensemble de la communauté universitaire entend précisément interroger à nouveaux frais ces constructions et usages médiatiques en les abordant sous différents angles. Ce croisement des points de vue s’opérera notamment par l’intervention de plusieurs chercheurs de l’ULg issus de divers champs disciplinaires. Parmi eux, Alain Grignard, islamologue, Marta Luceno Moreno qui a étudié les printemps arabes, ou encore Jérôme Jamin, spécialiste des États-Unis. Enfin, le cycle se clôturera par une rencontre avec la réalisatrice Jasna Krajinovic et la projection de deux documentaires, La chambre vide et Ma fille Nora, qui proposent un regard original sur la problématique des foreign fighters.

 

Questions d’actualité, cycle de conférences

Avec notamment Jérôme Jamin (département de science politique) sur “La contestation de Washington”, le mardi 28 mars à 10h30, à la salle Gothot, place du 20-Août 7, 4000 Liège.

* courriel Jhamers@ulg.ac.be, programme sur www.infocom.ulg.ac.be

 

Marjorie Ranieri
Photo : J.-L. Wertz
Imprimer | printer PDF | printer Envoi par Courriel |
|
Egalement dans le n°265
Nicolas Javaux, master en langues et littératures romanes et françaises
Nouveau master en Sciences appliquées
Un procédé chimique révolutionnaire
Un manque de respect pour les malades mentaux
La 3D au service de l’histoire
Actualité
Actu

Un dossier du numéro d'été de Voix Solidaires, le magazine d’UniverSud, sur les interrogations liées au genre.