May 2017 /264

Césame s’ouvre à vous

Marchés publics

La cellule d’examen et de suivi des achats, marchés et engagements, judicieusement dénommée “Césame”, se développe sous l’œil vigilant de l’administrateur Laurent Despy, son président, de Véronique Boveroux, sa directrice, et de toute l’équipe. Au service de la communauté universitaire, le but de cette cellule mise en place en 2013 est de maîtriser les coûts et le risque légal en matière de marchés publics.

Marchés publics ? Ils nous concernent tous puisqu’ils sont à la base des achats divers dont nous avons besoin au quotidien : des stylos au papier pour imprimantes, des consommables de laboratoires aux assurances, des ordinateurs au service de nettoyage…, tout cela a fait l’objet de marchés publics institutionnels. « Les contraintes règlementaires en la matière se sont considérablement accentuées au fil du temps, explique Laurent Despy. Dans un souci de bonne gestion financière, nous avons décidé il y a quatre ans déjà d’améliorer l’efficacité des services liés aux “achats” en les rassemblant. » À titre indicatif, en quatre ans, 435 dossiers ont été soumis au bureau exécutif pour 229 marchés supérieurs à 85 000 euros.

À côté de ces marchés centralisés négociés pour toute l’Université existent aussi les marchés “sur mesure”, spécifiques, ponctuels, réalisés à la demande de l’Administration, des Facultés ou des centres de recherche. La moissonneuse-batteuse à Gembloux, les nouveaux spectromètres, l’impression du 15e jour du mois, le supercalculateur, les microscopes du Giga, etc., tous ces achats ont été réalisés via un marché public comme l’exige la loi.

« Pour répondre aux nombreuses questions, Césame a mis en place un accompagnement des utilisateurs et a entamé un processus de formation des agents, poursuit Laurent Despy. Désormais, chaque “porteur de projet” est encadré par un membre de Césame qui s’assure de la qualité du dossier avant de le présenter au Bureau exécutif, notamment. »

Dans la même optique de service, le portail intranet de Césame se dote à présent d’un onglet “helpdesk” afin de recueillir les avis, critiques et autres plaintes. « L’objectif est de recueillir les remarques des clients afin, parmi d’autres préoccupations, d’interpeller les fournisseurs. Une enquête de satisfaction en ligne nous permettra aussi d’évaluer la qualité des marchés avant leur renouvellement… ou non ! », conclut Laurent Despy. Un pas supplémentaire vers la satisfaction des usagers.

www.ulg.ac.be/cesame

Pa.J.
Imprimer | printer PDF | printer Envoi par Courriel |
|
Egalement dans le n°264
La plateforme collaborative
De l’utilité du juge de paix
Cabinet de curiosités
Un must à l’hôpital
La Semaine des insectes, du 27 mai au 3 juin
Un film inspirant
Actualité
Actu

En collaboration avec la Maison de la Métallurgie et de l'Industrie de Liège et le Centre d'Histoire des Sciences et des Techniques de l'ULg, une exposition à La Boverie. Du 2/6 au 17/9.