May 2017 /264

Exposition

Cabinet de curiosités

Bizarreries02A l’occasion des festivités du Bicente-naire de l’ULg, l’Embarcadère du savoir* inaugurera le 15 juin une exposition temporaire intitulée “Du poil de mammouth à l’œil du cyclope. 200 bizarreries scientifiques universitaires”. Grâce à une collaboration avec plusieurs départements universitaires (médecine vétérinaire, géologie, mathématiques, botanique, médecine, entomologie, etc.) ainsi qu’avec le Centre d’histoire des sciences et des techniques (CHST) et l’ASBL Sciences et Culture, notamment, les acteurs de l’Embarcadère présentent 200 pièces “bizarres”.

« Nous voulons faire découvrir au grand public que les sciences à Liège ont une histoire et qu’elles progressent avec la société. Le fil rouge de l’exposition est de montrer des objets curieux, loin des blouses blanches des laboratoires ! Les techniques scientifiques ont évolué au fil du temps et nous sommes parfois étonnés, aujourd’hui, des sujets étudiés et des méthodes utilisées au XIXe siècle par exemple. Valoriser ce patrimoine, expliquer la genèse des savoirs actuels tout en révélant le travail mené sur les collections par les chercheurs et les musées de l’université de Liège sont aussi les enjeux de l’exposition », expose Mélanie Cornélis, muséologue formée à l’ULg et responsable du projet.

Bizarreries01Telle une détective, la commissaire de l’exposition est partie à la recherche des collections patrimoniales et scientifiques de l’ULg, parfois conservées dans des cartons poussiéreux, dans des caves ou, dans le meilleur des cas, soigneusement répertoriés dans les départements et les musées. Parmi les trésors découverts avec surprise pendant la préparation de cette exposition : les publications authentiques d’Ernst Haeckel (1834-1919) retrouvées en grand nombre à l’Institut de botanique de l’ULg. « Cet artiste allemand – dont les cahiers Formes artistiques de la nature (1899-1904) se vendent encore aujourd’hui sur le marché de l’art – est très bien représenté dans l’exposition (vues d’artistes consacrées aux chauves-souris, aux méduses). Il montre notamment que la symétrie n’est pas limitée aux théories mathématiques mais qu’elle est bien visible dans la nature », observe Mélanie Cornélis. Qui précise : « Les objets ont été choisis soit pour leur valeur historique, soit pour leur esthétique “curieuse”. »

C’est ainsi que seront visibles quantité d’objets étranges tels que des poils de mammouth en parfait état de conservation, un vrai cyclope parfaitement conservé dans du liquide, un squelette animal vraiment fou à propos duquel les scientifiques n’arrivent toujours pas à accorder leurs violons, une pierre radioactive qui fait penser à la célèbre kryptonite de Superman, des carnets de dessins de plantes tropicales, des moulages de crânes humains, des collections d’objets volés par les nazis, l’ancêtre de la télévision et des engrenages mécaniques au design particulièrement travaillé, etc.

Bizarreries-AfficheBizarres par essence ou par découverte, incongrus dans les laboratoires universitaires, les objets exposés ne manqueront pas de susciter l’interrogation. « De nombreuses anecdotes et explications répondront aux questions naturelles des visiteurs, confie Mélanie Cornélis. Et si le parcours de l’exposition repose sur des thématiques, j’ai veillé à ce que l’ensemble soit compréhensible sans contraindre les visiteurs qui pourront déambuler à leur guise. J’espère mettre ainsi en avant la force de l’interdisciplinarité : la botanique, par exemple, a été plus qu’utile en médecine générale, en pharmacie, en gynécologie ou encore en géographie. »

Une exposition qui étonnera, émerveillera et intéressera, c’est sûr, petits et grands.

* L’Embarcadère du savoir fédère sept musées consacrés aux sciences et techniques : l’Aquarium-Muséum de l’ULg, la Maison de la science, la Maison de la métallurgie et de l’industrie, les Espaces botaniques universitaires, l’Insectarium Jean Leclercq-Hexapoda (à Waremme), le mont Rigi (en Haute-Ardenne) et enfin la Société astronomique de Liège.

Du poil de mammouth à l’œil du cyclope, 200 bizarreries scientifiques universitaires

Exposition du 16 juin 2017 au 31 août 2018, à l’Institut de zoologie, quai Van Beneden 22, 4020 Liège.

* www.embarcaderedusavoir.ulg.ac.be

 

Aliénor Petit
Photos : Sophie Bernard Photography
Sur le même sujet :
Imprimer | printer PDF | printer Envoi par Courriel |
|
Egalement dans le n°265
Nicolas Javaux, master en langues et littératures romanes et françaises
Nouveau master en Sciences appliquées
Un procédé chimique révolutionnaire
Un manque de respect pour les malades mentaux
La 3D au service de l’histoire
Actualité
Actu

Un dossier du numéro d'été de Voix Solidaires, le magazine d’UniverSud, sur les interrogations liées au genre.